France Blog    Découvrez sur ce blog le quotidien de nos athlètes, le détail de nos évènements, sans oublier la façon dont les produits Garmin peuvent vous aider au quotidien.

Courir en hiver : les produits indispensables

22 décembre 2016 @ 03:30 / Running / Sport


IMG_21122016_181036

 

Nous espérons que vous apprécierez ce post d'invité par Bre_Fontaine, ambassadeur Garmin.

Parlons donc de la course à pied en hiver. Chacun a sa propre vision de cette activité : un moment d'intimité, un calvaire, une communion avec la neige... Courir dehors dans cette saison peut t'essouffler ou bien t'époustoufler. Originaire de l'état d'Utah - capitale mondiale de la neige - je te propose ici quelques astuces pour réchauffer corps et esprit et profiter pleinement de la magie qu'est la course à pied hivernale.

Chez moi dans le nord de l'Utah, un entraînement habituel serait de courir tôt le matin sur la route ou sur un chemin local, par une température de 0 à -12°C.  Il faut TOUJOURS se motiver ! Ne nous leurrons pas : ça caille et tu trouveras toujours mille et une bonnes raisons pour rester bien au chaud. Je me lève doucement (pour ne pas réveiller les enfants), j'ouvre la porte et j'entre dans un univers blanc et givré. Comme la plupart des coureurs, ça me surprend toujours de voir la vitesse avec laquelle le corps se réchauffe et se prépare pour l'aventure. Je longe des champs glacés et scintillants, des couches de brouillard, tout en regardant les montagnes se réveiller en s'embrasant de teintes orangées. Je me retrouve habité par une sensation intense de vie, de santé, ...  et puis il y a ces moments qui s'emparent de ton âme, qui te secouent. C'est à ces moments-là que l'effort prend tout son sens.

N'empêche que la course à pied en hiver peut être une activité intimidante, généralement parce qu'on a peur du froid ou des conditions climatiques. Mais une fois habillé et en train de courir, tu te sentiras toujours courageux et privilégié, je te le garantis ! Voici donc quelques astuces vestimentaires qui m'ont permis de profiter au maximum de la magie de l'hiver.

Des produits pour protéger la tête et le cou jusqu'aux dispositifs de traction supplémentaire pour les chaussures, voici une liste de vêtements et d'accessoires pour renouveler ou compléter tes produits préférés :

  • BANDEAU ou bonnet : Une évidence ! Prends donc ton couvre-chef préféré pour te protéger les oreilles !
  • CACHE-COU : Personnellement, j'en porte rarement parce qu'il tient TELLEMENT chaud. Je le mettrai par -20°C ou pour un entraînement en haute montagne. Il s'agit grosso modo d'un bandeau extra large pour couvrir la bouche et le nez, ou bien l'arrière de la tête.
  • EPAISSEURS pour le haut du corps : Je mets presque toujours un débardeur confortable sous un blouson moulant à manches longues. Le style Nike pro-thin à doublure polaire est celui que je préfère. Il faut le porter près du corps pour te protéger du vent. Ces produits tiennent bien chaud - plus que tu ne l'imagines - une fois que tu te mets à courir. J'ai tendance à rajouter par-dessus un blouson ou un gilet sous la pluie ou la neige, ou s'il fait moins de 5°C (chacun a sa propre tolérance du froid). Pour rester bien au sec, il faut un blouson qui résiste au vent et à l'humidité.
  • GANTS : Indispensables, bien sûr. On peut opter pour des gants tricotés pas chers pour un temps plus doux, ou bien des modèles plus épais lorsqu'il fait vraiment froid. Encore une fois, les gants à doublure polaire sont toujours les plus chauds. Pour plus de chaleur, glisse des « hot hands » à l'intérieur des gants. Ce sont de petits paquets qui dégagent de la chaleur jusqu'à 8 heures.  Je m'en suis rarement servi, même par temps vraiment glacial, mais ils peuvent s'avérer bien utiles dans les gants ou sur le dessus des pieds.
  • COLLANT de training de qualité : Cet élément fera toute la différence. Il faut choisir un collant à doublure polaire qui laisse une bonne liberté de mouvement - les collants donnent parfois une sensation de raideur et de restriction. Mon collant préféré en ce moment est un collant thermique Pearl Izumi. La plupart des boutiques de sport proposent une variété de blousons et collants polaires. Ça vaut vraiment la peine, car le refroidissement des muscles de la jambe est douloureux et augmente le risque de blessure.
  • CHAUSSETTES : La solution idéale pour moi, ce sont des chaussettes de compression. Elles favorisent la circulation sanguine pour réchauffer, accélérer la récupération et diminuer la fatigue. Mes chaussettes préférées sont @ProCompression. Elles sont disponibles en différentes longueurs que je choisis en fonction de mon humeur et d'éventuelles douleurs aux jambes. Pour une promenade à raquette ou un long entraînement dans la neige, je porte des chaussettes de compressions achetées sur Internet. Dans tous les cas, une paire à la fois m'a toujours suffi. Les chaussettes de compression épousent bien le pied et préviennent les ampoules. Une astuce que j'ai trouvé pour bannir les ampoules est d'utiliser la crème Desitin. Il suffit de l'appliquer sur les zones sensibles et entre les orteils pour assurer une bonne hydratation et prévenir les ampoules.
  • CHAUSSURES : Tout dépend du niveau d'humidité. Par un temps froid mais clair, de bonnes chaussures de course suffiront amplement. Mais en cas de neige ou de verglas sur la route, il vaut mieux opter pour des chaussures « trail ». Celles-ci sont généralement plus étanches, gardent mieux la chaleur et offrent une meilleure traction. J'ai tendance à porter des chaussures de la gamme « trail » de Pearl Izumi et Hoka.
  • TRACTION supplémentaire : Si tu comptes y mettre le paquet avec une course à raquette ou en parcourant des dizaines de kilomètres, investis dans une paire de GUÊTRES. Tu auras tout l'air d'un vrai montagnard...un montagnard assez sage pour protéger ses chaussures de la neige !

Je complète également mes chaussures d'un dispositif de traction supplémentaire pour courir sur des routes verglacées ou des sentiers enneigés. Il en existe plusieurs sortes, mais on ne se trompera pas en optant pour les produits Goathead Sole spikes, MICROspikes et Yaktrax. Les Goathead sont essentiellement de petites vis. J'en ai mis dans la semelle de mes vieilles chaussures et je m'en sers exclusivement sur des routes verglacées.

Les produits MICROspikes et Yaktrax sont moins intrusifs. Il suffit de les poser sur la semelle pour les enlever ensuite. J'adore ces produits et je les recommande fortement pour courir en hiver. Il existe des modèles course conçus spécifiquement pour résister à l'impact et à l'usure qu'ils subiront. J'ai déjà utilisé des Yaktrax pour des entraînements et des randonnées de plus de 30 km, sans gêne ni douleur. Ils m'ont permis de rester debout et en mouvement sur des terrains glissants - de vrais bijoux !

Donc, que tu sois un Yéti ou bien un débutant qui crie au blizzard dès le premier flocon, j'espère que ces idées te seront utiles pour profiter pleinement de l'hiver en toute sécurité !

A bientôt !


S’abonner au blog

powered by Google


Commentaires:


Poster un commentaire:

Comments are moderated, and will not appear on this weblog until a moderator has approved them.

READ BEFORE POSTING:
If you have a question about product support, investor relations, or media relations, click on those links. This blog isn’t designed to handle those requests, and your comment will unfortunately go unanswered.


Agree to terms? (required)

By submitting a comment for possible posting to the Garmin blog, you specifically grant permission to Garmin to publish your name, story, and/or testimonial, along with any associated photographs or digital images, on the Garmin blog and in Garmin's internal quarterly newsletter, in Garmin's marketing materials, and on the www.garmin.com website.